"I can't breath", là ou les oppressions identitaires et climatiques se rejoignent !


Voilà 6 ans que je suis investi dans le milieu militant et j'arrive dans le milieu pro... Le mouvement "BlackLivesMatter" requestionne sur le manque de diversité dans les mouvements sociaux. Autant l'écoféminisme s'y retrouve, autant la mixité sociale et identitaire est limitée! Et pourtant, "I can't breath", n'est-ce pas le symbole d'une oppression commune?



Cet article de Reporterre date de 2017 mais la situation n'a guère évolué depuis :

Le mouvement écolo ne reflète pas la diversité de la population,

16 octobre 2017 / Baptiste Giraud (Reporterre)

Mais alors ? Manque de considération ? Par expérience, non !

Depuis 6 ans, avec Alternatiba Le Mans, l'enjeu de justice sociale et climatique nous fait prendre conscience qu'à l'échelle planétaire comme locale, ce sont les plus démunis qui sont et seront frappés les plus durement. D'où la mise sur place publique de solutions écologiques et sociales telles que les gratiferia, plantation de comestibles et ateliers zéro déchet.

Je ne vous cache pas que, pour autant, l'arrivée des Gilets Jaunes a cristallisé des positions. L'allumette fut la taxe sur l'essence mais les revendications de justice et de démocratie plus directes ont vite pris le dessus. Certains écolos ne s'y retrouvaient pas mais l'enjeu, c'est qu'il s'agit bien de trouver une solution commune pour que social et écologie aille de paire.


Problème de communication, se soucier des problèmes des autres plutôt que les siens

«Lorsque vous vivez dans un contexte social et économique difficile, que vous avez du mal à payer à manger à vos enfants, qu’est-ce que vous en avez à faire, de l’environnement?» Hadama Traoré (2017, Reporterre)

La phrase en disait long. "Je ne peux plus respirer", "I can't breath" en dit toujours aussi long. Et l'océan qui les sépare nous dirait la même chose!

Repensons donc nos approches, non pas en imposant son problème mais partageant les besoins des uns et des autres. Or la communication, c'est avant tout prendre en compte le récepteur du message sinon, c'est une bouteille à la mer!

Repensons nos luttes ancrées dans le local pour répondre au besoin de la population et rendons-la actrice de sa condition et donc de sa dignité. C'est aussi ce que propose les Amis de la Terre avec les "Community Organizing", forme ouverte de mise en action et en revendication qui s'organise.


En savoir plus?



  • Décolonisation de l'écologie française et mondiale : Le point de vue et le projet de A.I.M., youtubeuse Eco-Afro-Féministe !



Et vous ? Et dans la vie pro ? Dans la vie militante?


Je suis curieux !

Comment liez-vous justice sociale et justice climatique??

Incluez-vous la question identitaire ?

Et côté pro, quelles solutions mettez-vous en place ? Besoin d'idées ?


© 2020 par Benoit Planchenault - Solutions en Transition Ecologique 72 - SIRET 881 876 817 00019